MARCUS GAD

Jamaïque

DIMANCHE / GRANDE SCÈNE

Fruit d’une collaboration inédite dans l’histoire du reggae français, le deuxième album de Marcus Gad intitulé « Rhythm of Serenity » met en lumière une musique qui prend son temps, celui de la réflexion et impose sa propre signature artistique.

Le chanteur calédonien est un des enfants de Midnite, ce groupe des îles Vierges qui a secoué le monde du reggae dans les années 2000, devenu culte en une décennie avec sa musique low tempolové dans les basses, son chant psalmodié telle une prière qui finit par vous envouter.

Dans son approche musicale, il y a quelque chose de très organique, une volonté d’être en relation avec les éléments, de créer une atmosphère spécifique. Cela n’a pas échappé à l’Américain Andrew “Moon” Bain, l’un des piliers de la famille de musiciens et producteurs baptisée Zion I Kings, qui a beaucoup collaboré avec Midnite et son chanteur Akae Beka, décédé en novembre 2019. C’est lui qui a pris l’initiative de contacter Marcus, il y a deux ans, pour lui proposer de travailler ensemble. «Un rêve devenait réalité», résume le jeune homme. «Ce n’est pas donné à tout le monde de créer de la musique avec des artistes qui t’ont influencé. C’est une grande chance». Pour donner corps à cette collaboration, la démarche était forcément différente de celle qu’il connaissait. D’abord parce qu’elle a débuté à distance, de part et d’autre de la planète, mais surtout parce que les partenaires de Marcus lui fournissaient des instru «clé en main». A lui d’entrer dans leur univers, avec sa personnalité, sa sensibilité.

Il sera sur la grande scène du No Logo BZH et nous serons ravis d’écouter du Reggae Roots !